<

Les médicobus : le soin sur roues !

Le déploiement des médicobus pour lutter contre les déserts médicaux gpm groupe pasteur mutualité

En France, environ 30 % de la population vit dans des zones médicalement sous-desservies, et environ 10 % n’ont pas de médecin traitant. D’où l’idée de proposer un service de soins itinérants : les médicobus. Ce projet de lancement dans les territoires de 100 médicobus a pour ambition de résoudre le problème d’accès aux soins primaires. La mise en place de ce service est prévue pour fin mai 2024, avec l’objectif à long terme d’améliorer également l’accès aux médecins spécialistes. Le développement des Médicobus a été chiffré à 20 millions d’euros financés à 50% par l’État et l’autre moitié par l’Assurance Maladie et les collectivités territoriales.

 

Un déploiement par étape

Des initiatives locales ont déjà permis à une dizaine de médicobus de circuler sur le territoire. L’Orne, sous l’impulsion de l’Ordre départemental des médecins et des URML locales, avait tenté l’aventure dès 2019.

L’annonce initiale de la mise en circulation de 100 médicobus supplémentaires a été faite par la Première ministre Elisabeth Borne le jeudi 15 juin 2023 dans le cadre du « Plan France ruralités ». Une estimation du nombre de médicobus à déployer est donnée : 30 projets seront sélectionnés au cours du premier semestre 2024 et 70 supplémentaires d’ici la fin de l’année.

Le 13 juillet 2023, Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée en charge de l’Organisation territoriale et des Professions de santé, lançait le Plan « pour des solutions concrètes d’accès aux soins dans les territoires » reposant sur 4 objectifs à atteindre avant la fin de l’année 2024 :
1. le déploiement de 100 médicobus,
2. le recrutement de 10 000 assistants médicaux,
3. le développement de 4 000 maisons de santé pluriprofessionnelles
4. la généralisation des CPTS sur l’ensemble du territoire.

L’instruction ministérielle n° DGOS/DIRECTION/2023/158 du 24 octobre 2023 s’inscrit dans ces deux plans et précise les conditions du déploiement des médicobus, d’ici la fin 2024, dans les territoires ruraux confrontés à des difficultés d’accès aux soins avec les premiers appels à projet à partir du 30 novembre 2023.

 

Voici un résumé des points clés de cette instruction :

Présentation de la mesure

Le déploiement des médicobus vise à fournir des soins de proximité dans les zones rurales où d’autres formes d’organisation médicale ne sont pas possibles ou suffisantes. Il cible en priorité les populations sans médecin traitant, en particulier les personnes en affection longue durée (ALD) et les personnes âgées isolées.

Modalités de mise en œuvre

Un comité régional et départemental est mis en place pour lancer et superviser les appels à projets et la sélection des projets. Les médecins généralistes sont encouragés à porter ces projets, en partenariat avec les collectivités locales.

Financement

Le coût de fonctionnement d’un médicobus est estimé à 200 000 € par an. Les projets doivent être cofinancés par l’Assurance Maladie, l’Etat et les collectivités locales, avec une possible mobilisation du Fonds d’intervention régional (FIR) pour le financement.

Points divers

Le Code de déontologie médicale permet aux médecins d’exercer de manière itinérante, sous certaines conditions. La communication autour du projet est considérée comme un facteur de réussite, avec une attention particulière à l’information des professionnels de santé et des usagers.

Évaluation/suivi

Le dispositif est évalué sur une période de 3 ans, avec des bilans intermédiaires annuels. L’évaluation porte sur des critères tels que l’impact sur la part des patients sans médecin traitant et la diminution des délais d’attente pour un rendez-vous médical.

 

En pratique, comment ça marche ?

L’ARS et les CPAM pilotent les appels à projets auxquels répondent des start-ups spécialisées dans l’accès aux soins primaires de proximité.
Les collectivités locales (région, département, communautés de communes, mairies) et les professionnels de santé du territoire (URML et CPTS) fixent les dates et lieux de rendez-vous dans des espaces de vie (centre bourg). Le médicobus est un cabinet médical mobile qui se déplace tout au long de la semaine. Le véhicule sur une structure type « camping-car » est aménagé et équipé pour la consultation et la téléconsultation médicale.

Le rendez-vous est pris soit en ligne soit par téléphone auprès du ou des organisme(s) en charge de coordonner l’activité du médicobus. L’objectif est de permettre aux publics sans médecin traitant et les plus isolés, une prise de rendez-vous facilité.

À bord du médicobus, la consultation s’effectue avec un médecin soit en présentiel soit en distanciel. En distanciel, un professionnel de santé prend en charge le patient. Il effectue les consultations en visioconférence avec des médecins. Il agit comme un intermédiaire physique entre le patient et le médecin en amont, durant et après la consultation, préparant le rendez-vous, prenant les constantes vitales, utilisant les équipements médicaux à la demande du médecin, et expliquant les traitements à suivre. En présentiel, le médecin est accompagné d’un assistant médical qui accueille les patients avant la consultation et fait office de chauffeur.

 

Médicobus® | (urml-normandie.org)

Plan d’action pour améliorer l’accès aux soins dans les territoires – Ministère du travail, de la santé et des solidarités (sante.gouv.fr)

Dans les déserts médicaux, le Médicobus circule à la rencontre des patients (youtube.com)